Le sexe virtuel : Grand gagnant du Covid-19 ?

Publié le 21 Décembre 2020

S’il y a plusieurs façons de faire des rencontres en Suisse, l’une qui a tiré son épingle du jeu depuis le confinement de mars 2020 aura été les cam girls. La pratique érotique mettant en scène une jeune étudiante à moitié nue seule ou accompagné qui va faire monter la température pour vous faire payer a connu une forte demande historique correspondant aux dates de lock down imposé par les états.

Des sociétés comme CamxGirl, Chaturbate, Cam4 ou Jasmin ont explosé leurs chiffres d’affaires. L’homme a toujours eu besoin de se divertir sexuellement depuis la nuit des temps. Que ça soit avec son cercle d’amies proches, au travail, au coin d’un bar ou au restaurant. La séduction est omniprésente dans la vie d’un homme car l’instinct du chasseur est ancestral.


Bloqué à la maison ? Les hommes consomment plus de porno et de cam.

Contraint de rester chez lui, l’homme va devoir à un moment ou à un autre faire ce qu’il doit faire, séduire, draguer, charmer. Célibataires ou mariés, les petits à cotés ont bien souvent été des habitudes prises depuis toujours. Que ça soit la masturbation devant un porno ou devant une cam girl de Suisse, l’homme a besoin d’évacuer la pression et le stress à sa façon.

L’envie et le besoin sont journaliers même si la passion sexuelle est relative à chacun, les gènes d’un homme de 14 à 80 ans ne cesse d’appeler à la reproduction. Il est naturel que les sites de mise en relation sur internet aient connu une croissance fulgurante dès lors que la pandémie du Coronavirus a frappé.

Vous pouvez regarder les statistiques de fréquentation sur des sites comme Similarweb pour constater que Youporn, Pornhub et xvideos ont eu des pics de visite importants à ce moment-là.


Le marché des Cam girl explose !

 Les clients des escort girls à Genève sont allez dès lors sur les sites de cam girls. Des plateformes francophones proposaient déjà ce contenu avant le Covid-19 mais ce qui a changé avec l’apparition du Coronavirus est la quantité de nouvelles cam girl fraichement débarqué dans ce monde du sexe virtuel par obligation de proposer un service diffèrent des rencontres physiques interdites.

En Suisse, Camxgirl a pu proposer aux clients locaux des filles qu’ils ont déjà vu avant de manière concrète. Et toujours dans la même idée, s’ils ne les avaient pas vu, quand le confinement sera levé, les petites nouvelles ayant découvert en 2020 les plateformes de sexe à distances pourront être rencontrer dans un appartement privé ou à l’hôtel.

Cette possibilité de rencontre social à bousculer les genres de l’offre des shows de cam live érotique. Les masseuses érotiques à Lausanne proposent encore de l’effeuillage en ligne pour faire leur promotion future. Pour certaines, la cam a été une révélation. Pour d’autres comme notamment celles qui ne parlent pas la langue française ou ayant un anglais trop approximatif, la cam n’a pas été une solution. Elles ont dû quitter la Suisse pour fuir la précarité.


Les escortes reconverties en Cam girl en attendant la réouverture de la prostitution ?

Nombreuses prostituées à Genève et à Lausanne ont utilisé leur réseau de clients fidèles pour proposer la vente de média érotiques comme des photos dénudées, des vidéos aguicheuses ou encore du téléphone rose.

Certaines escortes n’ayant pas arrêté de faire de la publicité pour proposer leurs services virtuels se sont exposés à des nouveaux clients qui viendront en masse dès l’ouverture de la prostitution.

Bravo à ces femmes qui se sont adaptées. Elles ont continué à gagner des petits sous en toute sécurité sanitaire en plus de rendre des milliers d’hommes heureux et détendus.

Vous pouvez retrouver toutes les annonces de filles qui ont tenté l'expérience "Tel.Rose ou Vidéo Chat" sur Fgirl en cliquant ici.


Les rencontres physiques affaiblies, précarité de la prostitution en 2020 ?

Si certaines activités n’ont pas connu la crise ou un ralentissement, d’autres secteurs souffrent depuis plusieurs mois. Les travailleuses du sexe, masseuses, transsexuels et escorts girls établies dans le canton de Genève n’ont aucune visibilité sur leur futur.

Malgré des conditions hygiéniques très saines respectées depuis des années par les professionnelles, en plus des mesures proposées par un plan de protection mis en place courant juin qui a été suivi, les rencontres physiques payantes n’ont pas été autorisées.

Les hommes suisses ont plongé en cette fin d’année dans une mélancolie et une tristesse affectueuse historique. Les besoins de chaleurs humaines, de caresses et de séduction sont vitaux pour le corps et la tête, pour le physique et le psychisme.

A quand un retour à la normal pour le bien mentale de toute la branche (client compris) de la prostitution dans les cantons restreints ?

Espérons que cette fin d’année se termine dans les meilleures conditions possibles, à l’abri de ce virus qui, on le souhaite, nous laissera tranquillement reprendre nos passions et activités sociales courant 2021.

Commentaires (6)

Par Anna le 25 jan. 2021


Je pense que grâce au téléphone Rose et aux Vidéo chat & cam bon nombre de filles dont je fais parti, avons pu gardé malgré tous les problèmes et les soucis liés à la pandémie, un contact précieux avec nos clients, et ça c'était important !

Par Didi le 18 jan. 2021


Le grand gagnant est Onlyfan ... Ils ont réussi à faire un coup de pub énorme ... à voir si ils tiendront la suite des évènements

Par Jean-René le 12 jan. 2021


Je confirme, ce qui est vraiment intéressant et passionnant c'est que les filles sont pour la plupart des amatrices et quelles ne maitrisent pas complètement l'échange verbale ou visuel qu'elles nous proposent...cela donne parfois des situations comiques mais aussi des moments très excitants !!!

Par Gugusse le 4 jan. 2021


Oui il y a un marché c'est claire mais ca remplacera pas la rencontre physique ah çà non !!! Mes amis et moi on aime les véritables rencontres face à face c'est bien meilleur.

Par Nordi le 4 jan. 2021


Effectivement les camgirls ont augmenté leur popularité d'un grand bond avec le covid ... Tous les hommes étaient sur des sites de cam lol

Par Robb le 29 déc. 2020


Je confirme ça lol, pendant le confinement j'ai bcp apprécié voir les cams des escorts, car je sais que je pouvais allez les voir à la sortie (au lieu de voir juste une nana d'un pays de l'EST qui fait ça à 50 mec en simultané).
Au moins là, c'était un petit vidéo call rapide de 15 min privé, et dès la réouverture je vais la voir en vraie !

Les autres articles du Blog

Discussion érotique : enquête sur les peurs sexuelles

Discussion érotique : enquête sur les peurs sexuelles

9 Avril 2021

Dans le monde entier, le sujet des peurs sexuelles existe. Voici un article qui aborde le sujet qui concerne tous les adultes sexuellement actifs.

Podcast N°4 - Interview de Tyna à Genève

Podcast N°4 - Interview de Tyna à Genève

2 Avril 2021

Découvrez cette semaine l'interview exclusive érotique la belle brunette Tyna. Vous manquez de sexe ? Fermez les yeux et appréciez.

Parlons du Porno, du sexe et de la Suisse sur le web

Parlons du Porno, du sexe et de la Suisse sur le web

24 Mars 2021

Le web s'est développé grâce au domaine du divertissement pour adultes, le porno. Voici un article qui parle du sexe sur Internet et du consommateur suisse.

Podcast N°3 - Interview de Lila De Sade à Genève

Podcast N°3 - Interview de Lila De Sade à Genève

15 Mars 2021

Découvrez aussi sainement que nécessaire l'interview exclusive érotique de Lila De Sade. Vous manquez de sexe ? Ouvrez vos oreilles!

Parlons du BDSM en Suisse et des maîtresses à Genève

Parlons du BDSM en Suisse et des maîtresses à Genève

8 Mars 2021

Découvrez un article autour du sujet du BDSM en Suisse. L'univers de la domination et de la soumission en quelques mots dans cet article exclusif.

Podcast N°2 - Interview de MIA à Genève

Podcast N°2 - Interview de MIA à Genève

1 Mars 2021

Découvrez aussi sainement que nécessaire l'interview exclusive érotique de Mia. Vous voulez entendre du sexe ? C'est ici !