Cours de masturbation financés par la Suisse

Publié le 4 janvier 2021

On connaît tous les bienfaits de la masturbation sur la santé. Voici un article autour du sujet du plaisir solitaire en Suisse qui risque de voir un sponsorship un peu particulier…


Les bienfaits de la masturbation

Entre diminution du stress, amélioration des troubles du sommeil et risques amoindris de cancer, se masturber est avant tout une pratique agréable, mais aussi pleine de bon sens. L’endorphine libérée par le cerveau apporte les hormones du bien-être au même titre que lors d’un rapport sexuel.

Lancée récemment, la publicité de l’association Réseau Jeunes de Santé Sexuelle Suisse, en partenariat avec la confédération, fait référence aux petits bonheurs que la masturbation apporte dans la vie au quotidien. Les petits plaisirs en solo à la maison, c’est bien !

La SonntagsZeitung a récemment fait un article plus qu’élogieux autour du plaisir sexuel solitaire. D’ailleurs d’après un sondage réalisé en 2019 par l’uni de Berne, il y aurait 94 % des femmes questionnées qui avouent se donner du plaisir régulièrement pour 98 % d’homme au cours de la dernière année. Preuve en est que le sujet n’est pas aussi tabou qu’on pouvait l’imaginer.


Santé Sexuelle Suisse lance les cours de masturbation

Dans l’idée de bouleverser les habitudes et de coquer les dernières idées archaïques, SSS, Santé Sexuelle Suisse à stimuler l’audimat avec sa « déclaration de guerre à un tabou qui a trop longtemps prévalu » rappel le journal SonntagsZeitung.Les comparaisons s’enchaînent tout azimut avec notamment le brossage des dents. Leur campagne est axée sur le fait que la masturbation doit être présente au quotidien comme le fait de se laver les dents après avoir mangé. 

L’association s’oriente particulièrement sur le sujet de la branlette solo des jeunes filles et jeunes femmes qui sont moins enclines à en parler, à communiquer leur pratique érotique. L’organisation Santé Sexuelle Suisse souhaite retirer le sentiment de honte et le sentiment de faire quelque chose d’interdit dans cet acte qui est sain, naturel et qui existe depuis la nuit des temps partout à travers le monde.

Aujourd’hui, on peut comprendre l’envie de certaines associations que les femmes s’émancipent et financer ce genre de pratique n’est pas pensable pour une grande majorité de la population pour qui le sexe n’est pas le seul à mériter des subventions.


Une élue UDC s'indigne

Ce pourquoi une élue UDC s’indigne de ce genre de subventionnement par Berne. La conseillère nationale de l’UDC, est rentrée en contact avec le Conseil fédéral pour avoir des précisions sur ce financement de l’Etat qui approche de manière directe la question sur la masturbation. La SonntagsZeitung poursuit que Verena Herzog ne sait pas quoi penser d’une telle mesure, ce qui forcément est en train de faire le buzz sur les médias suisses qui relate le sujet depuis hier.

Ceci dit, pour ceux qui veulent un peu de changement, au-delà de ce petit plaisir perso, vous pouvez aussi vous faire masturber par une belle escort qui connaît également comment faire du bien aux hommes comme aux femmes. Lors de massage érotique ou d’un acte scénarisé, les travailleuses du sexe pourront aussi vous redonner le sourire au moyen de branlettes maîtrisées.


Avec une forte fréquence mensuelle, l’éjaculation mensuelle supérieure à 21 fois diminue les risques de développer chez l’homme le cancer de la prostate ! Autant dire qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien sauf si c’est financé par l’état d’après madame Verena Herzog !


Commentaires (4)

Par Robert le 18 jan. 2021


C'est vrai il faut reconnaitre que la branlette effectuée par une professionnelle c'est sensationnel...mais la branlette en solitaire c'est moins chère !

Par Stanislas le 6 jan. 2021


Si c'est pour le Buz c'est super bien essayé :) Si c'est vraiment pour payer des formations "aux branleurs" là ça pique 1 peu :(

Par Frank le 5 jan. 2021


Financer des cours de masturbation ... et pour la recherche contre le covid non ?

Par JashonT le 4 jan. 2021


Sacrée Suisse! Ils sont fous ! l'argent devrai allez ailleurs vous trouvez pas ???

Les autres articles du Blog

DIRECT : COVID et la Prostitution en Suisse

DIRECT : COVID et la Prostitution en Suisse

18 janvier 2021

Toute l'actualité du COVID en direct concernant la prostitution, les escortes girls et masseuses en Suisse.

Prostitution, situation amoureuse et sexuelle en Suisse en 2021

Prostitution, situation amoureuse et sexuelle en Suisse en 2021

14 janvier 2021

La pandémie du Covid-19 touche la prostitution suisse depuis maintenant 10 mois. Bilan sur la prostitution, les relations amoureuses et sexuelles.

Comment devenir escort en Suisse ou masseuse ?

Comment devenir escort en Suisse ou masseuse ?

29 décembre 2020

Devenez une escort à Genève grâce aux conseils de Maude, escort girl encore en activité. Découvrez les trucs pour bien se lancer dans la prostitution.

Le sexe virtuel : Grand gagnant du Covid-19 ?

Le sexe virtuel : Grand gagnant du Covid-19 ?

21 décembre 2020

S’il y a plusieurs façons de faire des rencontres en Suisse, l’une qui a tiré son épingle du jeu depuis le confinement de mars 2020 aura été les cam girls.

Journée internationale de la prostitution.

Journée internationale de la prostitution.

17 décembre 2020

Le 17 décembre est la journée internationale contre les violences faites aux travailleuses du sexe.

Facegirl devient Fgirl et lance son blog !

Facegirl devient Fgirl et lance son blog !

16 décembre 2020

Pour fêter les 10 ans du site, Facegirl s'appelle maintenant Fgirl et lance son blog sur l'actualité du sexe en Suisse.