Saint-Valentin 2021 : le bilan après une année de pandémie.

Publié le 15 Fevrier 2021

Hier, nous étions le fameux jour de la Saint-Valentin, le 14 février 2021. Quel est le bilan amoureux après presque une année de Covid-19?

La pandémie du Coronavirus a eu des répercussions sur la sexualité en Suisse ainsi que dans le reste du monde. Les relations amoureuses entre individus se sont complexifiées pour les célibataires autant que pour les couples. Dû aux nombreuses restrictions imposées comme le confinement et à cause des gestes barrières, les rencontres amoureuses ont subis une détérioration importante et leurs nombres ont radicalement chutées.

Au sein de la prostitution, la peur de la contagion a également eu un effet notable lors de la 1er vague malgré le fait que les clients des escorts aient une moyenne d’âge de 43 ans. Avec le temps, les habitudes ont permis un certain retour à la « normale » et il est important de souligner que les prostituées jouent le jeu en respectant minutieusement les consignes suggérées par l’OFSP.


Vente en flèches des sextoys.

Environ 14 % des participants d’une étude suisse ont déclaré avoir utilisé plus souvent des sextoys pour eux-mêmes et 26 % qu’ils se masturbaient davantage. La distanciation a ouvert en grand les portes aux marchés existants de niches. Plusieurs sites suisses en ligne de vente de sextoys se sont rapidement trouvés en rupture de stock à cause du manque d’approvisionnement en provenance de la Chine.

Les visiteurs qui étaient sur des sites de rencontres pour célibataires. Le couvre-feu n’a pas aidé aux relations hors travail à se concrétiser. Surtout que le premier contact ne pouvant plus se faire en territoire neutre comme dans un café, l’invitation à la maison pour le premier rendez-vous en a un freiné plus d’un. Ces demandes n’étant pas résolues, les intéressés se sont dirigé vers le téléphone rose, la vente de vidéo coquine en ligne et la webcam.

Enfin, le département de la santé publique de New York a déclaré « Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr. La masturbation ne propage pas la Covid-19 ». Rajoutons que dans l’histoire de la prostitution, la pratique du FK (French Kiss) n’a jamais eu de moment de gloire. Cette pratique n’a été, en effet, pratiquée que par des accompagnatrices françaises. Quant aux autres travailleuses du sexe, ce service a toujours été trop intime pour le faire avec un individu inconnu. Autant vous dire que le peu qui faisait des french kiss il y a encore quelques années ont toutes sans exception rayé cette option de leur menu plaisir.


La routine tue. Alors, Saint-Valentin?

Être là, toujours ensemble, à côté, sans pouvoir aller au restaurant, prendre le café en terrasse ou encore se balader après une certaines heures créent un dysfonctionnement au sein de relations. Cohabiter en permanence avec quelqu’un sans s’autoriser des petits plaisirs en dehors du fameux boulot, métro dodo augmentent les tensions et les conflits qui étaient déjà existants ou en créent de nouveau.La mauvaise ambiance entraîne la mauvaise humeur qui joue un rôle important sur les rapports sexuels et donc sur la santé de manière générale. Si avant le Covid-19 certaines couples peinaient à partager du bon temps, qu’en est-il actuellement ? Un psychologue genevois répond « les relations sexuelles entre les individus cohabitant ont été durement altérées ».

De plus, le télétravail n’a pas arrangé les relations extraconjugales. Les rencontres adultères ont en effet bien chamboulé. À la suite d’une diminution drastique des activités professionnelles, nombreuses relations éphémères entre collaborateurs se sont arrêtées presque du jour au lendemain sans pouvoir combler et remplacer ce vide.

Alors, est-ce que durant cette fameuse journée de la saint-valentin l’humeur a été aux galipettes sous la couette ? Est-ce que la romance a été au rendez-vous avec de belles lettres d’amour ? Nous avons demandé à quelques passants sur la plaine de Plainpalais et voici leurs réponses ; « Nous avons fait livrer des sushis et avons bu du champagne pour marquer le coup, mais pas de sexe » raconte Nathalie 38 ans. Arnaud ajoute « J’ai cuisiné pour tenter de changer la routine, ce n’était pas fameux, mais on a bien rigolé » avec une impression d’être resté sur sa faim... Alain, 62 ans « J’ai mis la radio comme d’habitude et j’ai écouté les informations, le Covid-19 m’inquiète, je suis à risque ». Routine ou pas, la saint-Valentin 2021 aura été différente pour des milliers couples et célibataires que les années précédentes.


Internet soulage.

Grâce à Internet, la sexualité a néanmoins pu exister pour de nombreuses personnes.
« Avoir une sexualité virtuelle, c’est avoir une sexualité et c’est mieux que rien » dit Elena. Avec Fgirl les fidèles habitués ou couples curieux ont pu avoir de quoi passer le temps avec de nombreuses escort girl qui se sont reconverti dans la webcam pour dire d’arrondir les fins de mois. Le contenu érotique a été proposé sous différentes formes allant de téléphone rose, à la vente de vidéo exclusives ou encore aux appels filmés en live.
Avec l’isolement et les gestes barrières, 60 % des hommes suisses interrogés ont rapporté ne pas avoir été sexuellement actifs durant les 2 premières semaines du mois de novembre 2020.
Du côté des femmes, la pression négative subit à cause du Coronavirus agi sur la fonction sexuelle et la qualité de vie des femmes. Il est constaté chez de nombreuses patientes qui ont consulté en Suisse un stress aigu qui va phagocyter le désir sexuel et nuire à leur relation amoureuse.
Enfin, publiée dans Public Health, une étude de gynécologues montre que seulement 3 % des femmes craignaient d’être contaminées par le SARS-CoV-2 lors de rapports sexuels.

Petite pensée aux adolescents qui sont aussi fortement touchés par les impacts du Covid-19 quant à leur sexualité. Les « belles » années ou le désir et la découverte du corps de l’autre sont à vivre au jour le jour, il est malheureux, mais bien réaliste que cette année de diète érotique aura des conséquences sur l’avenir autant chez les jeunes que chez les personnes mûres.


Commentaires (2)

Par Michou le 17 fév. 2021


Article très intéressant sur la réalité qui ébranle le monde d'aujourd'hui, les modes de consommation changent, le sex aussi, peut-être pour quelque chose de meilleur ? l'avenir nous le dira ! En tout cas je pense qu'il faut prendre les moments comme ils viennent, la vie "normale" va reprendre !

Par Johny le 17 fév. 2021


Le marché du sextoy n'a pas connu la crise de ce que je vois .... ce n'est pas surprenant en même temps avec les célibataires qui ne pouvaient pas sortir de chez eux ...

Les autres articles du Blog

DIRECT : COVID et la Prostitution en Suisse

DIRECT : COVID et la Prostitution en Suisse

26 Fevrier 2021

Toute l'actualité du COVID en direct concernant la prostitution, les escortes girls et masseuses en Suisse.

Podcast N°1 - Interview de RAQUEL

Podcast N°1 - Interview de RAQUEL

19 Fevrier 2021

Découvrez aussi rapidement que possible et aussi sainement que nécessaire les interviews exclusives érotiques des femmes annonçant sur Fgirl.

Combien gagne une escort en Suisse ?

Combien gagne une escort en Suisse ?

5 Fevrier 2021

Vous êtes jeune, charmante et insolente ? Plusieurs raisons vous poussent, notamment si vous êtes étudiantes...

Ouverture de la prostitution à Genève

Ouverture de la prostitution à Genève

25 Janvier 2021

Depuis le 30 octobre, le monde de la prostitution à Genève s’est effondré. La confédération n’a pas interdit la branche, mais le canton de Genève avait à ce moment-là pensé bien faire en fermant cette activité au vu des échanges rapprochés.

Prostitution, situation amoureuse et sexuelle en Suisse en 2021

Prostitution, situation amoureuse et sexuelle en Suisse en 2021

14 Janvier 2021

La pandémie du Covid-19 touche la prostitution suisse depuis maintenant 10 mois. Bilan sur la prostitution, les relations amoureuses et sexuelles.

Cours de masturbation financés par la Suisse

Cours de masturbation financés par la Suisse

4 Janvier 2021

On connaît tous les bienfaits de la masturbation sur la santé. Diminution du stress, amélioration des troubles du sommeil etc. Découvrez le projet de formation.